Conseils pratiques

Allaitement et portage

Je te connais, supermaman. T’es dans le jus, tu as mille choses à faire et tu es déterminée à tout concilier… tout en répondant toujours aux besoins de ton bébé complice de ta vie folle. Pas surprenant que tu veuilles maîtriser l’art de l’allaitement en portage. Tu as peut-être même fait des tentatives plus ou moins concluantes. Voici ce que tu dois savoir afin d’arrimer ta vie de maman allaitante avec ta vie de maman adepte du portage.

La sécurité

Puisque tu es une supermaman, je sais que tu tiens à faire des choix éclairés, alors il serait négligent de faire l’autruche face et d’ignorer les risques. Certaines monitrices considèrent même qu’allaiter est l’activité la plus risquée qu’on peut faire avec un nouveau-né en portage. Il y a donc quelques éléments de sécurité à considérer avant d’offrir le sein en portage.

  • Asphyxie positionnelle. L’asphyxie positionnelle se produit lorsque le positionnement du bébé vient obstruer ses voies respiratoires (p.ex., menton collé à la poitrine, affaissement des côtes). Dans le mode d’emploi de quelques fabricants de porte-bébé, ou encore dans certaines vidéos qui circulent sur YouTube, on voit la position du berceau suggérée pour l’allaitement. Cependant, les monitrices de portage certifiées – ainsi que les recommandations de Santé Canada – sont unanimes : la position du berceau est à proscrire en tout temps, point. Cette position comporte un trop grand risque d’asphyxie positionnelle et le décès récent au Québec d’un bébé en train de boire au sein vient confirmer le bien-fondé de ces recommandations.
  • Asphyxie mécanique. L’asphyxie mécanique se produit lorsqu’un objet ou un aliment (tel que le lait de maman) vient étouffer bébé. Parfois, lorsqu’on allaite en portage, on a tendance à faire des activités qu’on ne ferait pas normalement avec un bébé au sein… donner le bain au plus grand, par exemple! Avec le mouvement d’une assise dynamique en portage, le risque d’aspiration pendant que bébé est en train de boire est accru.

Considérations pour la nouvelle maman

Plusieurs monitrices de portage s’abstiennent d’enseigner l’allaitement en portage dans leurs ateliers. Nous considérons que l’allaitement et le portage sont deux compétences distinctes à maîtriser indépendamment avant de tenter de les conjuguer. De plus, en pratique, la plupart des mères allaitantes témoignent qu’allaiter en portage est une solution à laquelle elles n’ont eu recours que lors de moments de besoin intense et que, avoir le choix, elles préfèrent se positionner de manière plus confortable pour maman ET bébé. N’est-il pas agréable de s’asseoir avec son bébé dans ses bras pour un moment privilégié partagé à deux? Entre les nuits entrecoupées, la récupération post-partum et la gestion de la vie familiale, la pause-tétée est un break bien mérité. La détente favorise la sécrétion de l’ocytocine, l’hormone responsable du réflexe d’éjection, tandis que les hormones de stress inhibent la sécrétion du lait.

Meilleures pratiques

En tenant compte de ces considérations, dans les situations où offrir le sein dans le porte-bébé est la chose à faire, voici quelques consignes simples pour vous assurer des tétées en portage sécuritaires et un moment de bonheur partagé à deux.

  • Une position possible. La seule position où le bébé est en sécurité est la position ventre à ventre avec sa maman, à la verticale. On lousse les bretelles ou les pans de notre porte-bébé pour descendre bébé à la hauteur du sein, en prenant soin de toujours garder une main sur bébé pendant l’ajustement.
  • Bébé tient bien sa tête. Afin d’éviter une asphyxie ou une aspiration, les
  • tétées-porte-bébé sont seulement recommandées lorsque bébé a un bon tonus du cou (vers 3-4 mois). Il devrait pouvoir tourner sa tête et se désengager de sa prise sans assistance en cas de montée de lait ou de difficulté à gérer le débit.
  • Bébé tète activement (avale). Lorsque bébé a terminé de boire activement (où on l’entend avaler), on remonte bébé à la hauteur des bisous pour s’assurer d’un positionnement sécuritaire. On doit alors éviter les tétées de réconfort ou d’endormir bébé au sein lorsqu’on porte.
  • Visage du bébé visible. On évite de cacher le visage de bébé avec le capuchon du porte-bébé ou une doudou afin qu’on puisse le surveiller et permettre une circulation d’air adéquate.
  • Vigilance +++. On augmente notre surveillance et la protection des voies respiratoires pendant l’allaitement en portage. On évite des activités où notre attention est trop divisée, comme les cours de mise en forme, la gestion active d’un deuzan en pleine crise de bacon… tsé!

Chère maman allaitante adepte du portage. Armée de ces informations, tu es maintenant en mesure de savoir quand et comment allaiter en portage! Je te souhaite de bonnes tétées et de beaux moments avec ton bébé collé à ton cœur <3

Emily xox

1
Tags:
Emily Koehler-Lemaire

about Emily Koehler-Lemaire

Emily Koehler-Lemaire est une mère proximale de 3 enfants, tous allaités et portés! Elle a la chance de vivre sa passion pour la périnatalité en tant que coach Bébé Cardio, marraine d’allaitement, accompagnante à la naissance et monitrice de portage certifiée.À propos de Bébé CardioBébé Cardio est une entreprise québécoise vouée à l’entraînement périnatal sécuritaire et efficace. Des dizaines de milliers de femmes ont eu recours aux services de mise en forme de Bébé Cardio via son centre à Longueuil et ses plusieurs points de service à travers la province, son DVD et son émission télévisuelle à MaTV. Visitez le site www.bebecardio.com pour en savoir davantage.